accueil | placements | défiscalisation | crédits | retraite | savez-vous que ... | faq | demande de RV | plan d'accès | contact

Coordonnées
 

12, rue Chalgrin
75116 PARIS

Tél. : 01.44.17.97.02
Fax : 01.45.02.13.31

Cliquez ici pour nous envoyer un mail


Patrimonial INFO
 

Le cabinet édite, 2 ou 3 fois par an, un bulletin nommé "PAT'infos", donnant des informations d'ordre patrimonial.
Vous pouvez en prendre connaissance en cliquant sur le lien ci-dessous :

PAT'infos




Retraite


La thématique du financement du complément retraite est beaucoup trop vaste pour être détaillée ici. Nous nous contenterons donc de classer et recenser des stratégies possibles, en signalant que le choix de la stratégie la mieux adaptée et optimisée est propre à chaque épargnant : elle dépend des paramètres objectifs (tels que l'âge, la situation familiale, professionnelle, fiscale, etc.) et des paramètres subjectifs (par exemple, le montant du complément souhaité, le niveau d'aversion au risque, préférences culturelles, etc.).

On peut classer le financement de la retraite en deux grandes catégories :

  1. plan sans effet de levier
  2. plan avec effet de levier
La première catégorie regroupe les produits d'épargne, tels que :
  • l'assurance-vie
  • le PEA
  • le PEE
  • le PERP
  • la loi Madelin
  • art. 83 du CGI
  • achat de la nue-propriété

La seconde catégorie fait appel aux financements à crédit. Elle permet de dégager un "effet de levier" si le revenu généré par l'investissement (des loyers, par exemple) participe au remboursement du crédit. L'investisseur ne paie ainsi que la différence entre les revenus et les charges du crédit, ce qui permet d'adresser un capital plus élevé que dans le cas précédent, à taux d'épargne identique.

A titre d'exemple - et dans l'absolu - on peut citer des investissements dans :

  • de l'immobilier ancien (habitation, murs de magasins, bureaux, etc.)
  • de l'immobilier avec avantages fiscaux
  • des parts de SCPI
  • etc.
Les risques sur ce type d'opérations sont généralement plus élevés que les placements sans effet de levier. Il faut, en outre, choisir le bon "timing" pour investir : il n'est pas du tout évident, par exemple, que l'achat d'immobilier d'habitation en haut du cycle haussier constitue un meilleur plan que le livret A (sic !), malgré les incitations fiscales accompagnant celui-là ...

                    

Pour connaître le meilleur plan retraite dans votre cas personnel
contactez-nous : par mail, ou par téléphone : 01 44 17 97 02 ou 06 11 37 34 65



© 2004-2014 SARL Cabinet Bernard Gosselin au capital de 500.000 euros, immatriculée au RCS de Paris sous le n° 448199885
Tous droits réservés - © Design Stud - Directeur de publication : Bernard GOSSELIN - Webmaster : de coster services